La folie du Vendredi noir

Voici un événement qui marque aussi l'apogée de la culture de consommation dans la société dans laquelle nous vivons.  Nous pouvons certainement comprendre que lorsque nous avons un besoin en matériel à combler ce genre d'événement peut nous faire sauver des sommes considérables d'argent.  Si cela permettait aux consommateurs de combler des besoins réels tout en faisant rouler l'économie, cela aurait du sens.  Ce n'est toutefois pas ce qui se passe dans les faits. 

Mais d'où vient cet événement?

Originaire des États-Unis le Black Friday (traduit par Vendredi noir ou Vendredi fou en français) est maintenant largement rependu en Amérique du Nord et prend de plus en plus d’expansion en Europe. 

Ce concept a été utilisé pour les premières fois dans les années 1960. À l'époque, il faisait principalement référence à l'augmentation de l'achalandage piétonnier et automobile au début de la période des achats de Noël. Les commerçants se sont appropriés du terme.  À cet instant,  la comptabilité était tenue à la main.  L'encre rouge était utilisée pour ce qui était déficitaire alors que l'encre noire était utilisée pour les comptes comptables positifs. Pour plusieurs commerçants, la période des fêtes était la période la plus prospère de l'année, et parfois cette seule période permettait leur survie.  Pour eux, le Vendredi noir signifiait la ''sortie du rouge'' de leurs comptes comptables pour ''retourner dans le noir''. 

Et aujourd'hui?

Alors qu’originellement, au lendemain du repas de l'Action de grâce américain, le Vendredi noir marquait une période de consommation intense, plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des soldes monstres. On appelle encore cela le Vendredi noir, pour signifier le dernier vendredi du mois de novembre, mais il semble que cet événement s'étire de plus en plus dans le temps.  C'est rendu chose commune que les commerçants affichent leurs soldes durant une semaine complète.  

Avec la venue de l'Internet, au Vendredi noir, il a été ajouté le Cyber monday pour le commerce électronique.  Comme la plupart des grandes chaînes ou des grandes marques ont à la fois des commerces physiques et des sites de vente en ligne, cela leur fait une semaine supplémentaire où les gens magasinent intensivement et recherchent les articles en rabais. 

Pour vous donner quelques chiffres démontrant l'ampleur du phénomène, en 2016, 67.6 milliards de dollars ont été dépensés au cour de la fin de semaine du Black Friday  aux États-Unis. De plus, environ 133,7 millions de consommateurs américains ont magasiné durant la même période. Notez que selon le U.S Census Bureau les États-Unis dénombre une population de 326 millions de personnes. Cela signifie que près du 1/3 de la population américaine se rue vers les magasins durant une seule fin de semaine et que cela représente 66% des consommateurs adultes. 

Un chaos

Bien qu'ici au Québec cet événement se passe de manière relativement courtoise entre consommateurs, ce n'est pas toujours le cas ailleurs.  Aux États-Unis et maintenant en Europe, les consommateurs attendent très tôt le matin l'ouverture des portes qui provoquera un déferlement humain se ruant littéralement vers des objets convoités. Cette partie est tellement incompréhensible pour nous!  Ce n'est quand même pas comme si toutes ces personnes manquaient de quelque chose de vital non?

Comment gérer tout ça?

Si besoin il y a, que ce soit pour le Vendredi noir, pour les rabais d'après les fêtes ou tous autres rabais, il n'en demeure pas moins que la première chose à évaluer est en lien avec vos besoins.  Beaucoup de gens se déplacent dans les centre d'achats pour repérer les bonnes occasions.  Qu'est-ce que cela à comme effet?  Ils achètent la plupart du temps des choses dont ils n'ont pas besoin!  Et plusieurs de ces biens finissent malheureusement dans le fond d'une garde-robe ou même dans les vidanges! Horreur! 

Si vous voulez en profitez, planifiez vos besoins réels, déplacez-vous dans des endroits stratégiques et assurez-vous que ce que vous voulez acheter en vaut réellement la chandelle et n'aura pas un impact démesuré sur l'environnement. Mettons un peu de couleur dans ce Vendredi noir! 

 

 

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  

Lectures supplémentaires:

Un vendredi fou moins chaotique au Québec

Black Friday:  La folie atteint le Québec

Despite the deals, some say Black Friday is losing its lustre

photos: jpg.fr, accesswinnipeg.com. 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés