Noel blanc... et vert!

Ouaip, à peine avons-nous eu le temps de manger un ou deux bonbons d'Halloween que les magasins sortent les attirails de Noël.  Les prochaines semaines seront chargées en publicité de toutes sortes, en magasinage massif, en course de préparation, ...  Comme pour toutes les fêtes, à Noël, il y a une charge énorme sur l'environnement, la surconsommation est plus que jamais au rendez-vous.

Il y des façons de vivre cette fête de manière plus écologique et plus sereine tout en gardant la magie, même en la retrouvant si nous l'avons égarée. Peut-être faites-vous partis des gens qui tentent de minimiser votre impact écologique, peut-être que non.  Dans tous les cas, Eco Loco vous invite à y réfléchir et à modifier quelques comportements.  Les mots clés principaux à retenir sont réduction, réutilisation et achats intelligents. 

Les comportements à considérer sont multiples. Cela va du sapin de Noël, à l'éclairage, aux cadeaux, à l'emballage, à la confection de repas, à l'habillement...

Qui dit Noël, dit sapin

Il y a eu au fil du temps plusieurs questionnements et débats sur le meilleur choix concernant le sapin.  Doit-on le choisir artificiel ou naturel? Bien que les arbres de Noël en plastique soient réutilisables d'année en année, les vrais arbres sont le choix le plus durable. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. En fait, il faut évaluer tout son cycle de vie soit:  sa fabrication ou sa culture, son transport, sa composition, son lieu d'origine, son temps d'utilisation et la façon dont on en dispose. Une étude de la firme Ellipsos révèle qu'à moins de conserver son sapin artificiel pendant une période minimale de vingt ans le sapin naturel est l'option qui génère le moins de gaz à effet de serre.

Les arbres en plastique sont faits de produits pétroliers et utilisent des ressources à la fois pour la fabrication et l'expédition. Alors que les arbres artificiels durent théoriquement pour toujours, la recherche montre qu'ils sont généralement jetés lorsque l'utilisation répétée les rend moins attrayants. Les arbres artificiels mis au déchet sont ensuite envoyés aux sites d'enfouissement où leur contenu en plastique les fait perdurer des siècles. 

D'autre part, les arbres vivants cultivés dans des plantations sont une ressource renouvelable. Ils contribuent à la qualité de l'air pendant leur croissance et près de 90% sont réutilisés en paillis. Les arbres vivants sont généralement cultivés et vendus localement ce qui permet d'économiser à la fois les coûts de transport et de réduire la pollution de l'air. Les arbres naturels ne sont toutefois pas sans impact écologique. Le coût environnemental du sapin de Noël naturel peut donc paraître élevé quand on calcule l'ensemble des ressources nécessaires à sa culture : la coupe, le transport, le ramassage et le recyclage des sapins en copeaux destinés au paillis. Considérant que le cycle de vie d’un sapin est de 7 à 10 ans et que son utilisation sera d'au plus quelques semaines, nous constatons qu'il y a un prix important pour le maintien de cette tradition.

Les alternatives: 

  • Fabriquer soit même un sapin à partir de branches mortes ou de branches provenant de la taille d'un bouleau par exemple. 
  • Utiliser un conifère en pot qui pourra vous servir aussi de plante d'intérieure ou qui pourra par la suite être planté sur votre terrain ou en forêt. 
  • Si vous choisissez un sapin de culture, assurez-vous d'utiliser les services de votre communauté afin qu'il soit transformé en paillis. 

Qui dit Noël, dit lumière

Il fût une époque où les sapins étaient éclairés par des chandelles. Pour des raisons de sécurité évidente, nous ne retournerons pas là!  Ensuite, la maison possédant beaucoup de lumières de Noël était considérée comme la «meilleure». Nous n'avons qu'à nous rappeler du film classique Le sapin à des boules pour en avoir une image. Heureusement les temps ont légèrement changé. Le coût de l'électricité allant bien au-delà  de la facture d'électricité, il est de plus en plus considéré que notre utilisation d'électricité affecte notre environnement.  

Les alternatives: 

  • Attendre le 1ier décembre pour illuminer notre maison et vivre la magie en concentré.
  • Utiliser une minuterie pour activer les lumières de 17h00 à minuit.
  • Diminuer la quantité de lumières utilisées. 
  • Utiliser des plus petites ampoules et assurez-vous qu'elles soient DEL ou qu'elles fonctionnent à l'énergie solaire! 

Qui dit Noël, dit emballage

Il est estimé qu'à Noël, on double notre quantité d’emballage à 2kg par jour/personne. Cette augmentation provient de l'emballage coloré du cadeau à offrir mais aussi de l'emballage des cartes de noel, des calendriers de l'avant, des objets achetés, des achats à l'épicerie...

La moitié du papier que les États-Unis consomment chaque année servirait à emballer et décorer les produits de consommation. Leurs déchets annuels provenant des emballages cadeaux et des sacs à provisions totalisent plus de 4 millions de tonnes. Au Canada, les déchets annuels provenant des emballages-cadeaux et des sacs à provisions représentent environ 545 000 tonnes. 

Les alternatives: 

  • Ayez en tout temps des sacs réutilisables lors de vos achats. 
  • Optez pour des sacs-cadeaux réutilisables.
  • Optez pour des cadeaux de seconde main qui n'ont pas de nouveaux emballages. 
  • Bricolez des emballages originaux et personnalisés à partir de tissus, circulaires, calendriers, sacs en papier que vous réutilisez.
  • Fabriquez vous même des cartes de noël personnalisées à partir d'éléments recyclés (ex: calendrier de l'année précédente). 
  • Évitez les papiers d'emballage métallisés qui sont difficilement recyclables. 
  • Utilisez une jolie boîte métallique ou en bois décorée qui donnera l'impression d'un cadeau double.
  • Lors du déballage de cadeau, assurez-vous d'avoir à portée de main le nécessaire pour trier les emballages afin de les réutiliser ou de les recycler. 

Qui dit Noël, dit cadeau

Alors là, on touche un point sensible pour plusieurs.  Combien d'enfants avons-nous croisés qui comparaient leurs cadeaux en nombre et en grosseur?  Beaucoup de travail à faire de ce point de vue.

La première chose à véritablement considérer est la réduction de vos achats.  Moins et mieux acheter sera ici le mot d'ordre.  Nous sommes d'accord que certains cadeaux  répondent à des besoins réels et doivent être achetés neufs. Toutefois, pour la majorité d'entre eux, il y a matière à réflexion. 

Tous les cadeaux ne doivent pas être achetés en magasin. Il existe une série de questions que vous pouvez vous poser avant de procéder à votre achat:

  • Est-ce un cadeau utile? Sera-t-il utilisé?
  • Est-il produit localement?
  • Pouvez-vous le créer ou le fabriquer vous-même?
  • Est-il surremballé?
  • Existe-t-il en version seconde main ou recyclée?
  • Encourage-t-il la personne à être active, à bouger?
  • Pourrait-il être moins polluant?
  • Sera-t-il durable? 

Les alternatives: 

  • Offrir des services au lieu des biens (ex:  massage)
  • Offrir des expériences inoubliables
  • Offrir des cadeaux que vous confectionnez
  • Offrir des cadeaux de seconde main
  • Offrir des jouets sans batterie
  • Évitez les objets de plastiques
  • Offrir des repas à partager
  • Offrir des vêtements écoresponsables. 
  • Faite un tirage avec les adultes de votre famille afin de vous concentrer sur un seul cadeau par personne:  la règle pourra être soit un objet que l'on possède déjà et qui pourrait plaire à l'autre, soit une confection maison, soit d'offrir une découverte écoresponsable. 

Qui dit Noël, dit habillement

Que ce soit pour un party de Noël entre amis, de bureau ou familial, la plupart d'entre nous aime être bien habillé pour Noël. Est-ce que cela signifie que nous devons passer des heures à courailler les centre d'achats?  Pas du tout.  La plupart d'entre nous avons largement le nécessaire dans notre garde-robe.  Dans le cas où nous ayons à compléter nos habillements, il sera beaucoup plus adéquat de le faire en favorisant des achats de seconde main ou des vêtements écoresponsables qui pourront aussi être portés à d'autres occasions ou dans le meilleure des cas, quotidiennement.  Mieux vaut viser sur des bases intemporelles et les agencer avec des accessoires différents. 

Bien que non exhaustifs, les différents éléments nommés dans le présent texte peuvent certainement grandement changer l'impact de vos festivités de Noël sur l'environnement. Ce n'est certainement rien de grandiose quand on les prend séparément mais cela peut paraître beaucoup lorsque nous le prenons comme un tout.  Dans cette optique, nous vous invitons dès maintenant à choisir les éléments (cadeau, emballage, sapin,...) pour lesquels vous voulez provoquer une transformation de vos habitudes dès cette année!  Un pas à la fois, une habitude à la fois!

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  

 

Lectures complémentaires:

Noël écolo

Guide pour un noël plus écoresponsable

Noël écologique

 

How to have a green Christmas


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés