Quand j'empiète sur la Terre, je laisse des traces: L'empreinte écologique

À chaque jour j'utilise les ressources que la planète Terre me rend disponible.  À chaque jour j'ai un impact sur celle-ci.  Je consomme les produits de la Terre dans toutes les facettes de ma vie: alimentation, transport, logement, vêtements, loisirs... Je touche à toutes les surfaces productives qu'elles soient constituées de forêts, de terres cultivées, de pâturages, d'eau potable et de ressources océaniques.

Mais qu'est-ce que l'empreinte écologique?

L'empreinte écologique est une notion qui permet d'évaluer l'impact qu'ont les humains sur l'environnement physique. William E. Rees de l'Université de la Colombie-Britanique est un des pères du concept. 

Plusieurs définitions et méthodes de calculs servent à définir ce concept.  Wikipedia l'a vulgarisé afin de le rendre compréhensible: "L'empreinte écologique est un indicateur et un mode d'évaluation environnementale qui comptabilise la pression exercée par les hommes envers les ressources naturelles et les «services écologiques» fournis par la nature''. 

En d'autres mots, l’empreinte écologique d'un individu, d'une population ou d'une entreprise correspond à la surface écologique productive nécessaire au maintien durable de ceux-ci à leur niveau de vie actuel. Elle se calcule par l'énergie et les matières premières consommées ainsi que par l'élimination et les déchets. 

Jour de dépassement de la Terre

Le concept de l'empreinte écologique a mené les environnementalistes vers une autre notion qui en est encore à ses balbutiements et qui peut être remise en question pour sa justesse.  Toutefois, il s'agit quand même d'un indicateur important: Le jour du dépassement de la Terre. Il s’agit d'un calcul effectué par l'organisme américain Global Footprint Network  permettant d'évaluer annuellement le jour de l'année où l’empreinte écologique de l’humanité entière dépasse les ressources premières disponibles (biocapacité). C'est donc un calcul mettant en relation l'offre des ressources premières de la planète et la demande de ces mêmes ressources de la part de l'humain. 

Selon les données de l'organisme, le jour du dépassement de la Terre arrive chaque année un peu plus tôt. Par exemple, en 2017, il survenait le 2 août, en 2016,  le 3 août  et en 2015, c’était le 4. En 1971, il semble que nous commencions à vivre à crédit le 21 décembre (moins de population et de consommation!). Cela signifie que l'empreinte écologique de l'humanité est croissante. 

L'empreinte écologique des vêtements

L'empreinte d'un secteur industriel ou d'un objet est aussi un concept qui peut être évalué. Pour calculer l'impact écologique d'un vêtement, ils faut tenir compte de son cycle de vie entier. Mistra Future Fashion, un organisme suédois de recherches interdisciplinaires, a publié un rapport qui évalue le coût écologique global d'un vêtement.

Par cycle de vie, il est pris en compte toutes les étapes de la production allant de la culture de la matière première, au fibrage, à la coloration et au tissage.  S'ajoute à cela la distribution qui concerne le transport transocéanique ou domestique, jusqu'au point de vente. S'ensuit le calcul de l'impact de la consommation du produit: le transport du consommateur, le lavage, le séchage et le repassage. Et finalement l'impact écologique de la fin de vie d'un vêtement, soit l’enfouissement ou l'incinération. Le calcul tient compte, entre autres, du nombre d'utilisation moyen d'un type de vêtement.  Par exemple, il est évalué qu'un t-shirt est en moyenne porté 22 fois (vous rendez-vous compte!  22 fois!  C'est presque le considérer comme un produit jetable!)  avant d'atteindre sa fin de vie alors qu'une paire de jeans serait portée en moyenne 200 fois..

Les facteurs évalués sont multiples.  Les principaux concernent les émissions de carbone, l'acidification, la dégradation des cours d'eau, l'impact cancérigène et non cancérigène potentiel sur l'humain, l'occupation de la terre et l'énergie utilisée. 

Dans cette étude, ils ont comparé l'impact d'un vêtement de coton et d'un autre vêtement similaire en Tencel. Nous constatons à nouveau que l'impact d'un vêtement confectionné par un textile considéré comme écologique est bien perceptible et que la différence semble significative. Ceci nous ramène à nouveau à l'avenue la plus durable qu'est la diminution de notre consommation. 

Nous, en tant que consommateurs, sommes la pierre angulaire du marché du vêtement (et de tous autres objets de consommation!). En étant le plus informés possible, nous pouvons choisir les produits qui auront le plus faible impact environnemental en répondant aux questions suivantes: Est-ce que le produit que j’achète a un impact fort ou faible? Puis-je trouver mieux?

Évaluez votre empreinte écologique

Le ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques à mis sur pied un outil intéressant pour calculer notre empreinte écologique.  Cet outil a été développé pour les enfants mais peut très bien être utilisé par les adultes et encore mieux, en famille!  Calcule ton empreinte écologique.

Écologiquement vôtre

www.eco-loco.ca  

Photos: http://sboisse.free.fr

Graphiques: http://mistrafuturefashion.com

Lectures complémentaires: Depuis aujourd'hui, l'humanité vit à crédit 

Le jour du dépassement


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés