La soie est-elle écologique? Oui et non, on vous explique pourquoi!

La soie est un fibre textile 100% naturelle et d'origine animale.  Sa fibre provient d'un cocon fabriqué par une chenille (bombyx du mûrier) que l'on appelle généralement le ver à soie. Il existe même aujourd'hui de la soie d’araignée et d'autres chenilles mais elle est plutôt marginale. 

 

La soie fait partie des plus vieux textiles utilisés. Les plus vieilles traces de soie ont été retrouvées en Chine et dateraient de 3000 avant J.-C. Elle fût gardée comme un secret mystérieux à l'abris des civilisations occidentales durant des siècles et introduite peu à peu  en Occident via les fameuses Routes de la soie. Le secret de sa fabrication et son introduction lente en ont fait une matière textile rare et de luxueuse. 

La soie étant d'ors et déjà un fil fin et doux, elle n'a pas profité de la révolution industrielle outre que par la mécanisation du déroulement du fil et du tissage plus rapide. L’apparition de fibres chimiques (polyester, nylon, rayonne,...) a changé le monde du textile et diminuer l'utilisation des fibres naturelles mais la soie reste un tissu très en demande pour les vêtements luxueux et la lingerie.

Encore aujourd'hui, 90% de la soie est produite en Asie, principalement en Chine et en Inde. Il est estimé qu'avec une production annuelle de 150 000 tonnes de soie qu'elle possède 0,2% du marché mondial de fibres textiles. 

Les propriétés de la soie
  • Pouvoir d’absorption élevé
  • Douceur exceptionnelle.
  • Brillante et flexible
  • Légère et agréable à porter.
  • La fibre naturelle la plus solide connue 
  • Isole très bien de la chaleur en été et du froid en hiver.
  • Difficile d'entretien
Mais pourquoi aborder les aspects écologiques de la soie?

On aurait tendance à croire de prime à bord que la soie est un textile écologique. Bien que ce soit une fibre naturelle et biodégradable, ce n'est pas nécessairement le cas.  Comme toutes cultures intensives, celle de la soie peut utiliser des produits chimiques (pesticides et engrais). Différentes opérations peuvent impliquer ces substances en plus que les vers soient régulièrement traités aux antibiotiques afin d'éviter les parasites ou encore avec des hormones afin d’accélérer leur production. De plus, l'extraction traditionnelle de la soie nécessite une grande quantité d'eau chaude. 

D'un point de vu éthique aussi des questions se posent.  Non seulement les vers sont régulièrement tués en étant ébouillantés quand vient le temps de récupérer le fil mais sa culture nécessite aussi beaucoup de main d'oeuvre non qualifiée.  Cette dernière fait en sorte que les enfants sont souvent mis au travail et que les travailleurs sont soumis à des conditions de travail déplorables: surchauffés, insalubres, heures excessives,...

Existe t-il des alternatives pour une soie plus respectueuse de l'environnement et des travailleurs?

Oui! Pour ce faire, il faut privilégier d'abord des cultures de soie biologique. Celles-ci respectent à la fois les animaux et l'environnement.   Donc, aucune utilisation de produit chimique et les vers ont la liberté de se transformer en papillon après leur production de fil. Cette pratique est malheureusement aujourd'hui moins courante et plus coûteuse. 

Il est aussi possible de privilégier des marques et des producteurs transparents favorisant le commerce équitable qui tiendra compte à la fois des conditions de travail et de l'environnement. 

Pour faire une histoire courte, la soie est d'origine naturelle, biodégradable et renouvelable. Toutefois, en fonction des modes de production privilégiés, son exploitation peut être plus ou moins respectueuse de l'environnement et des travailleurs. 

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  

Lectures complémentaires

La fabrication de la soie

La fabrication de la soie est-elle écologique?

Photos:

Cocon de soie

Élevage de vers à soie


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés