Un textile laitier: On ne sait quoi en penser!

On ne cesse d'innover et cela est aussi vrai dans l'industrie du textile.  Pour plusieurs raisons et sous différentes formes, il existe aujourd'hui de la recherche et du développement afin de trouver des textiles écologiques.  Ça c'est la bonne nouvelle!  

Un textile attire maintenant notre attention et soulève plusieurs questionnements.  Il existe aujourd'hui un tissu fait à partir de protéine de lait de vache. La question que nous nous posons est la suivante: Un textile à base de lait de vache peut-il être réellement écologique?

Bien qu'en soi ce tissu semble avoir des propriétés écologiques intéressantes, l'élevage bovin quant à lui a un impact grandiose sur l'environnement. 

Le textile de protéine de lait

QMilk, une compagnie allemande, a mis au point un textile composé de fibre de lait. Après avoir éliminé les impuretés du lait, la protéine du lait (caséine) en est extraite et  ensuite mélangée avec de l’eau et des ingrédients naturels secrets.

En plus d'avoir des propriétés recherchées (doux, lisse comme la soie, hypoallergique et repousse l'humidité), ce tissu a certainement des avantages écologiques notables:

  • Sans ajout de produit chimique.
  • Transformation qui nécessite une faible consommation d’énergie et d'eau.
  • Entièrement compostable. 
  • La caséine produite à des fins vestimentaires est issue du recyclage :  lots échoués de laiteries, lait périmé ou de vaches qui viennent de mettre bas. 

L'impact de l'élevage bovin

C'est une question régulièrement soulevée.  L'élevage de bovins fait partie des grands pollueurs de ce monde.  Cela s'applique autant aux bovins destinés à la consommation de viande qu'aux cheptels laitiers.  Mais en quoi est-ce si préoccupant? Nous vous en expliquons les grandes lignes:

1- La dégradation des terres

  • Le quart des terres est utilisé pour le pâturage des bovins
  • 5% de plus est utilisé pour la culture de leur alimentation (fourrage). 
  • C'est donc 30% des terres qui sont utilisées pour leur élevage mais 70% de toutes les terres arables (propices à l'agriculture).

2- Émission de gaz à effets de serre (réchauffement climatique)

  • L’élevage des animaux émet autant sinon plus de gaz à effets de serre que l’industrie du transport
  • On parle d’environ 18% des gaz qui proviennent de l’élevage.
  • Ceci est en lien avec leur respiration mais aussi la déforestation associée. 
  • Le principal gaz à effet de serre vient du fait que les vaches émettent du méthane dont le potentiel de réchauffement climatique est 23 fois plus élevé que le CO2. L’élevage est responsable de 37% des émissions de méthane causées par l’homme.
  • L’élevage produit aussi 65% de l’oxyde nitreux dont le potentiel de réchauffement climatique n'est rien de moins 296 fois plus élevé que le CO2.

3- Perte de la biodiversité

  • Il est estimé que le bétail constitue près de 20% de la biomasse animale mondiale.
  • La déforestation associée à l'élevage de bétail implique que des animaux sauvages ont perdu le tiers de leurs habitats naturels.

 Et alors, c'est écologique ou non?

C'est difficile de trancher!  D'une part, il s'agit d'une superbe initiative de valorisation d'une matière qui était vouée au rebut, d'autre part, la priorité ici devrait être concentrée sur la réduction de la production du lait! C'est d'ailleurs ce que prévoit nos valeureux 3R-V!

Nous croyons que des initiatives telle que celle de Orange Fiber qui produit des textiles à base de pelures d'oranges post-consommation sont encore mieux!  Nous y reviendrons certainement dans un prochain article!

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  

 

Autres lectures

L'impact de l'élevage bovin sur l'environnement

En Allemagne, elle crée un textile à base de ... lait recyclé.

Une start-up transforme le lait périmé en textile

Photo:  Bobines de fil


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés