Un marché de Noël: Toute une expérience!

Nous avons fait jusqu'à présent 2 fins de semaines complètes en tant qu'exposant au Grand Marché de Noel de Montréal.  C'est une expérience tout à fait fabuleuse et nous aimerions partager plusieurs petites choses avec vous.  C'est notre première expérience vue ''de l'intérieur'' et ''de l'extérieur'' et nous en sommes tellement ravis!

Notre vue de l'extérieur:  Féerique!

Tout d'abord, comme tout passant, nous avons ressenti la frénésie des fêtes et l'air à la fête!  L'ambiance est au rendez-vous! La beauté de ce marché sur l'esplanade de la Place des arts est que de l'espace, il y en a. 

Entourés d'activités de toutes sortes, les enfants s'en donnent magnifiquement à cœur joie pour prendre le train, rencontrer les lutins, Mère-Noël et Père-Noël tout en étant gommés d'avoir trop mangé des guimauves sur feu de bois!

Pour les adultes, le site est tout autant féerique. Sur place, la simple marche en vaut le détour. Pour l'agrémenter, une série de camions de rue et de kiosques de nourriture sont non seulement disponibles mais il est aussi possible d'aller faire un tour au bar extérieur pour déguster des boissons avec ou sans alcool.  Tout ça est entrecoupé d'une soixantaine de kiosques d'artisans d'ici: bijoux, sucreries, savons, beauté, alcool, vêtements passant par des items biologiques, végétaliens ou issus du commerce équitable. Un bel endroit pour trouver de beaux et bons cadeaux!

Notre vue de l'intérieur

D'abord, nous sommes enchantés des kiosques qui nous entourent. Nous sommes heureux de nous rendre compte que la plupart d'entre eux rencontrent nos critères écoresponsables. Dans la frénésie des achats des fêtes, cette constatation est rassurante. La surprise fût au rendez-vous quand nous nous sommes aperçus que notre voisin immédiat est l'entreprise des Balles de séchage de Charlotte dont nous faisons aussi la promotion! 

Or, nous avons avons un kiosque dans le Grand Bazar du marché avec bien en tête d'être en contact et de discuter avec les gens à propos de nos alternatives écologiques en matière de vêtements.  La goutte dans l'océan qui essaye de prendre sa place!  

Les discussions commencent.  Nous transformons un peu notre boutique en kiosque d'information!  Au fur et à mesure que la première journée bat son plein, nous constatons qu'il y a, selon notre définition et nos observations, 3 types de personnes présentes. C'est une généralisation qui mérite d'être perçue comme un continuum. 

Le premier type de personne en connait déjà pas mal sur le sujet.  Avec ce groupe, l'échange est réellement synchronisé et bidirectionnel. Ces discussions sont un baume pour nous en tant qu'environnementalistes!  Il existe bel et bien des gens qui connaissent l'impact écologique des vêtements et qui se donnent la peine de réfléchir à leurs achats! Fantastique! Lors de ces discutions, ce qui a été merveilleux c'est que nous avons appris une multitude de nouvelles informations.  Des arcs à notre flèche! 

Le deuxième type de personne est à des lunes de considérer la possibilité de diminuer son impact écologique en lien avec son besoin de se vêtir.  Les simples mots écologie, environnement et impact font que cette personne regarde par terre et dit non merci.  Nous respectons ça et avons une parcelle d'espoir qu'un jour une ouverture se créera mais considérons que ce n'est pas le bon moment pour eux. 

Le troisième type et non le moindre est certainement celui avec lequel il devient très intéressant de choisir les bons mots pour expliquer que l'industrie du vêtement est la deuxième la plus polluante au monde et qu'il existe des alternatives. C'est la personne qui tente dans son quotidien de considérer la protection de l'environnement par des gestes définis mais qui ne connaissait pas nécessairement l'impact grandiose de la mode sur notre belle planète. C'est la personne qui a besoin d'un ou de plusieurs petits coups de pouce, qu'on lui donne de l'information supplémentaire pour l'amener dès maintenant ou dans un avenir plus certain à faire des meilleurs choix.  La beauté de la chose ici, c'est que ce groupe est celui qui est majoritaire dans les discussions que nous avons eu.  Il y a donc bon espoir de faire changer les habitudes de consommation! 

Et vous, de quel type de personne êtes-vous?

Le marché battera son plein jusqu'au 24 décembre!  Quant à nous, nous y serons jusqu'au 15 décembre 21h00.  Si vous n'êtes pas de la région de Montréal, il existe une multitude d'initiative dans toutes les régions.  Faites un tour dans vos journaux locaux, sur le site de votre municipalité et sur Internet pour les découvrir. Vous pouvez aussi consulter Le guide des marchés de Noël

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés