Sauver l'environnement équivaut à sauver l'être humain

C'est étrange comme titre, mais c'est simplement vrai.  Je sais, ça fait un petit bout qu'on dit que la Terre n'est plus en mesure de supporter l'être humain et cette idée semble fataliste.  Toutefois c'est une simple réalité.  Un milieu de vie, un endroit pour vivre, manger, boire et respirer, on en a qu'un seul et unique! 

L'être humain et l'environnement ne font qu'un.  C'est un système interrelié. L'humain influence l'environnement au même titre que les animaux le font et l'environnement les influence à leur tour. Mais chacun avec un poids différent, évidement.  C'est ce qu'on appelle un écosystème.  Et plus précisément, c'est un ensemble d'êtres vivants en interrelation avec son environnement. Les composants de l'écosystème développent des dépendances, des échanges d'énergie, d'information et de matière afin de permettre LA VIE.  

Je dois vous dire que je ne connais pas d'animal qui autosabote son milieu de vie.  Même que certains passent leur vie à l'entretenir, à en prendre soins, pour leur survie.  L'être humain est fait un peu différemment.  Il est né avec un ego... ce que peu d'espèces ont en commun avec lui. 

On passe plus de temps à magasiner et à entretenir nos biens qu'à Ëtre 

On se pose des questions... des vrais questions existentielles!  En quoi est-il plus important de passer du temps avec nos biens, les acheter, les entretenir, les trier, s'en départir que de passer du temps de qualité à vivre et à être.  Simplement être.  Honnêtement, on a pas trouvé de réponse à cette question.  C'est vraiment nébuleux.  On ne sait pas non plus à quel moment l'être humain s'est perdu à travers une pile de biens.  A s'envahir de biens. À penser qu'il était assez important pour être capable de vider la Terre de ses ressources pour satisfaire ses multiples désirs égoïstes. 

Poussière tu redeviendras poussière

Bien évidemment, l'être humain n'a pas le choix de consommer les produits de la Terre.  Pas n'importe comment par exemple, ho que non... Sans quoi, ben oui il va en manquer... Quand on consomme, on peut se poser une première question: Est-ce que ce que je consomme peut revenir d'une manière ou d'une autre à NOTRE environnement?  Et la deuxième:  Si oui, dans combien de temps?  Si la réponse est non à la première, tu es dans le champs... Si la réponse à la deuxième dépasse ton existence, tu viens d'enlever quelque chose aux générations futures. Le plastique est un bon exemple... il pourra revenir à la Terre mais dans 500 ou 1000 ans.  Penses-tu qu'au rythme ou on consomme, les générations futures sont ok?  Même chose pour tout ce qui génère des gaz à effet de serre!  Penses-tu qu'au rythme ou on consomme les générations futures auront une couche d'ozone?

Donc la base, c'est encore une fois les 3R-V.  La base c'est de consommer intelligemment des choses qui vont se composter ou que l'on peut réutiliser sans fin. 

Pas besoin de passer par la science pour comprendre que nous faisons fausse route.  On va espérer que chaque citoyen et consommateur (avec tout le pouvoir que cela implique) va prendre conscience de l'impact qu'il a et les responsabilités qui vont avec!

Écologiquement vôtre

www.eco-loco.ca  

 

Photo:  Eco et Ego

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés