Le minimalisme: tirer le meilleur profit

Depuis quelques décennies, on observe une montée de ce qui met en oeuvre le minimum d'éléments ou qui bouleverse le minimum de choses, soit le minimalisme. Le terme fût utilisé pour la première fois dans les années 50 dans le but de décrire un mouvement artistique. Aujourd'hui, il sert aussi dans le monde vestimentaire à la fois pour qualifier le désencombrement de la garde-robe et aussi pour décrire les formes simples et géométriques d'un vêtement. 

La garde-robe minimaliste

La garde-robe minimaliste concerne particulièrement le nombre de vêtements que l'on y retrouve. Quelques initiatives pertinentes ont vu le jour afin de nous guider vers une procédure à adopter. Nous allons regarder d'abord le Projet 333 et la nouvelle initiative d'une marque de détergent à lessive visant un peu les mêmes objectifs. 

Le projet 333

Le projet 333 est une initiative de  par l'entremise de son blogue Be more with less et est démarré depuis 2010. Dans un esprit de simplicité volontaire, elle propose aux gens de conserver à leur disposition 33 vêtements pendant 3 mois.  

Elle propose une méthodologie assez simple pour y arriver:  Il s'agit d'abord de vider tous ses vêtements sur son lit et de se poser les 4 questions suivantes pour les sélectionner:

  • Est-ce que ce vêtement me fait bien en ce moment?
  • Est-ce que je l’aime?
  • Est-ce qu’il est en bonne condition?
  • Est-ce qu’il répond à mon mode de vie ''d’être plus avec moins''?

Si la réponse est positive aux 4 questions, vous avez donc la possibilité de conserver le vêtement pour les 90 prochains jours. Sinon, vous avez la possibilité de le donner au suivant, de vous en départir adéquatement s'il est trop abîmé (centre de tri) ou de l'entreposer dans un endroit totalement différent des 33 vêtements sélectionnés: une valise, une autre garde-robe... 

Parmi les éléments qui ne comptent pas dans les 33 vêtements, il y a les bagues de mariage ou tous autres objets sentimentaux que vous n'enlevez jamais, les vêtements de nuit, les sous-vêtements, les vêtements confortables que vous portez à la maison et les vêtements de sport que vous devez mettre uniquement pour pratiquer un sport. 

Le projet 333 n'a pas comme finalité que vous conserviez uniquement 33 vêtements. Il s'agit de faire une rotation à chaque 90 jours et cela vous permet, entre autres, de vous adapter aux saisons.  Il sera certainement très apprécié dans la simplification de vos matins en soulageant le casse-tête que peut représenter pour vous de vous  habiller. Aussi, vous vous rendrez compte de façon plus naturelle que vous avez des vêtements dont il est souhaitable que vous vous départissiez et ce, particulièrement si vous ne les avez pas sélectionnés depuis un bon moment! 

Une autre version

La Parisienne a tout dernièrement lancé un défi intéressant.  Nous nous doutons de l'aspect marketing duquel il découle mais considérons que c'est tout de même pertinent d'un point de vue écologique. Il s'agit du Défi 21 jours durant lequel les participants sont invités à limiter leur garde-robe à 10 morceaux de vêtements. L'objectif est de montrer qu'en adoptant une approche vestimentaire minimaliste ou simplifiée il est possible de mieux consommer et d'économiser temps et argent. 

Dans les deux cas, il faut, dans notre sélection, prendre en considération que nous allons créer notre garde-robe avec laquelle nous allons vivre, travailler et jouer pendant un certain temps. Il ne s'agit pas ici d'être un adepte de minimaliste ou de simplicité volontaire pour réussir l'une ou l'autre des suggestions. Le fait de devoir réfléchir et sélectionner nos vêtements nous pousse à être plus créatifs et polyvalents. Les passionnés de mode sauront certainement s'y plaire. En plus, c'est un défi qui allie la consommation responsable et le développement durable.  On aime! 

Le look minimaliste

Certains adoptent un look minimaliste qui se traduit par une garde-robe minimaliste permanente.  Mais comment est-ce possible de passer à travers nos journées et les saisons sans être encombrés de vêtements?  Le truc magique est de savoir repérer ses vêtements basiques et intemporels et de les agencer. 

Prenons un peu de recule sur ce que nous avons comme vêtements. Cela nous permet de constater facilement que nous en avons trop. Cela nous permet aussi de constater que très souvent, nous remettons sans cesse les mêmes vêtements. Et c'est de ce constat que nous allons adopter notre look minimaliste: Quelles sont les couleurs que nous portons? Quelles sont les formes de vêtements que nous préférons? Et finalement, quels sont les textiles dans lesquels nous sommes confortables?

Les couleurs

Pour adopter un style minimaliste, nous choisissons une couleur de base entre le noir et le bleu marin. Ensuite, il sera aisé de l'accorder avec une couleur neutre tels que le gris, le blanc et le beige. Et finalement, nous choisissons une ou deux couleurs plus vives de notre choix et qui correspondront à nos préférences et aux couleurs que nous avons l'habitude de répétées dans nos vêtements. 

Ces 3 étapes bien simples nous permettent d'avoir une garde-robe qui facilitera l'agencement de tous nos vêtements.  Il s'agira alors de mixer différents vêtements pour créer nos habillements: c'est la beauté et la force du minimaliste! 

Les formes

Le look minimaliste est à la fois épuré et simple.  Les vêtements seront choisis en conséquence.  Il devient alors important de choisir des coupes classiques et intemporelles plutôt que des coupes à la mode et passagères.  Ainsi, nous nous assurons de la longévité de notre envie de porter nos vêtements et facilitons aussi les agencements possibles. 

Les textiles

Nous avons repéré les textiles dans lesquels nous sommes le plus confortable.  C'est un début pour aller de l'avant pour le choix des textiles de nos futurs vêtements. Évidemment le look et la garde-robe minimaliste ont un aspect écologique incontournable.  Les matières de nos futurs vêtements auront grands avantages à respecter cette composante. Pour ce faire, nous pouvons choisir des vêtements qui procurent la même sensation sur la peau et qui donne le même look en favorisant des vêtements écoresponsables.  Ils pourront être confectionnés des différents textiles écologiques:  coton biologique au lieu du coton traditionnel, de la laine de mérinos, de Tencel (lyocell), de bambou qui vous ravira pour sa douceur... Les vêtements faits de ces textiles sont de plus en plus disponibles et plusieurs designers qui les travaillent offrent des coupes classiques et intemporelles afin d'optimiser leur durée de vie. 

Le minimalisme vestimentaire vient donc contredire la croyance qui veut que que moins on en a, plus c'est compliqué.  En fait, il s'inscrit justement dans une philosophie contraire:  Un minimum de vêtements fera en sorte d'alléger notre casse-tête de nous habiller.  Il favorise donc une approche écoresponsable tant par la réduction des achats et se prête bien à des achats plus durables pour l'environnement.  Le fait de moins acheter peut nous permettre de mieux acheter et de réduire considérablement notre impact sur l'environnement. 

Écologique vôtre, 

www.eco-loco.ca  

 

 Lectures complémentaires: 

Classy yet trendy

Clémentine la mandarine

Minimalisme : un style de vie pour échapper à la surconsommation

Photos: Classy yet trendy, Le Figaro Madame

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés