''Fait est mieux que parfait !'': Vers notre propre prise en charge écologique

Le titre n'est pas de nous.  C'est une citation dont l'auteur est inconnu.  Mais ne croyez-vous pas qu'il est totalement adapté à notre propre mouvement dans l'adoption de comportements écologiques? Et cela, tant au niveau individuel que collectif?

Comme dans tous les domaines, plusieurs sujets autour de nous sont présentés comme culpabilisants, épeurants et apocalyptiques. Nous n'aimons pas ses stratégies et préférons largement celles qui mènent vers une responsabilité individuelle et commune. C'est vrai que notre environnement ne se porte pas bien!  C'est vrai aussi que individuellement et collectivement, nous pouvons y mettre du nôtre. Alors, agissons!

Si vous pouviez choisir aujourd'hui l'un des 4 aspects suivants, la terre se porterait mieux.  Pour nous, les priorités en tant qu'individu sont:

Le plastique

On en parle énormément dans les médias par les temps qui courent.  Le plastique est non seulement omniprésent et la matière principale utilisée dans le suremballage mais elle prend entre 500 et 1000 ans pour se décomposer.  Ce n'est donc pas une matière à favoriser!  Pour différents trucs et astuces de réduction de plastique cliquez ici

Le transport

Ici évidemment le transport individuel dans une voiture est visé.  Évidemment, le fait de l'utiliser seul fait en sorte que toute son utilisation peut nous être attribuable au niveau de l'impact écologique.  Pour réduire cette dernière, on va favoriser le transport actif (vélo et marche), le transport en commun ou même le covoiturage.  

La consommation de viande rouge

Celle-ci est souvent négligée par la population en général et décriée par les environnementalistes.  L'impact de l'élevage bovin est grandiose et si vous en mangez sur une base régulière, c'est probablement ce qui a le plus d'influence négative de votre part sur l'environnement.  Nous avions écrit un article sur les textiles à base de lait qui décrit bien l'impact de l'élevage bovin.

Les vêtements

La pollution de l'industrie vestimentaire est grandiose.  Ça aussi on en parle peu.  Les textiles les plus utilisés à l'heure actuelle sont le coton traditionnel et le polyester.  Deux tissus qui devraient être évités pour réduire notre impact écologique.  Ensuite, vient la mise en vente de vêtements de faible qualité qui sont considérés jetables.  Nos dépotoirs se retrouvent donc remplis de vêtements.  Achetez moins et achetez mieux devrait ici être le mot d'ordre. 

En choisissant d'améliorer vos habitudes écologiques d'un des 4 éléments ci-haut cités, il est clair que vous donnez une meilleure chance à notre seul milieu de vie, à nos générations futures. 

Nous avons mis en place un groupe de discussion sur Facebook ou le partage de trucs et astuces est fréquent et motivant.  Joignez-vous à nous! 

Nous avons aussi mis en place une Check-liste des habitudes écologiques qui peut vous aider à la fois à reconnaître ce que vous faites de bien et à vous propulser à votre rythme vers de nouveaux comportements plus sains.  Cliquez ici pour vous la procurer

NB.  Il est possible que la liste aille dans vos pourriels.  Vous ne l'avez pas dans votre boite de réception, jetez y un coup d'oeil!

 

Écologiquement vôtre, 

www.eco-loco.ca  

 

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés