Aimer s'habiller: bien ou mal?

On s'entend, s'habiller est un besoin primaire et les humains ne peuvent s'en passer.  En ce beau mois de janvier et vivant dans un pays nordique, c'est comme très facile à comprendre. Même chose pour les pays du sud où les gens se protègent du soleil.  Bref, pas besoin de chercher de midi à 14h00.  

Il y a toutefois des gens pour qui s'habiller ne passe pas uniquement par le besoin primaire. Cela comble autre chose qui ressemble plus à un besoin secondaire (respect des autres, estime personnelle...) et même tertiaire, d'esthétisme.  Pour ces personnes, ce n'est pas uniquement de suivre la mode qui les motivent.  Il peut aussi s'agir d'un petit rituel de fin de soirée pour préparer sa journée du lendemain ou d'un petit rituel de matinée pour bien commencer celle qui se présente. Ces personnes apprécient avoir un petit look bien à elles sans toutefois nécessairement tomber dans l'excentricité et l'extravagance. Pour d'autre, s'habiller répond à un besoin de créativité et d'expression de soi. Elles peuvent aimer la variété, avoir l'embarras du choix et changer régulièrement de collection. 

Est-ce bien ou mal?

Cette question ne peut être tranchée au couteau!  Ce n'est ni bien, ni mal et cela dépendra largement de comment c'est appliqué dans la vie de tous les jours. 

Là où c'est mal

Cela devient très malsain écologiquement parlant lorsque la variété et le changement viennent de vêtements hautement polluants et de faible qualité.  Cela devient très polluant quand les vêtements ne peuvent être portés que sur une très courte durée pour ensuite trouver le chemin de nos dépotoirs. Nous pouvons dire avec certitude que beaucoup de personnes achètent des vêtements de faible qualité en les considérant comme produit jetable et c'est cela qui est particulièrement à éviter! 

Là où c'est mieux

Vêtements de seconde main

Avec la quantité de vêtements disponibles dans les magasins d'occasion, il devient très aisé d'acheter des vêtements de seconde main et de leur donner une deuxième vie. Ainsi, en portant des vêtements usagés, vous pouvez acheter la quantité de vêtements que vous désirez et votre impact écologique demeurera plutôt neutre.  Si vous adoptez ce choix, vous pouvez le faire dans des mégas entreprises de seconde main mais vous pouvez aussi choisir d'encourager certaines plus petites ou encore des organismes environnants.  Cela ne fera qu'augmenter l'aspect éthique de votre achat! 

Vêtements éthiques ou vêtements écoresponsables

J'ai une bonne nouvelle pour vous! Il existe maintenant des vêtements éthiques ou écoresponsables qui ont du style.  Fini le temps ou ceux-ci étaient monochromes et tous pareils. Vous voulez acheter des vêtements neufs, il vaut mieux les acheter éthiques et de bonne qualité. Nous avons une multitude de choix québécois et canadiens au niveau des conceptions locales et écoresponsables.  Chacun y trouvera selon son besoin et ses goûts! 

Et si vous avez tendance à vous défaire rapidement de vos vêtements, ou encore à vous en défaire alors qu'ils sont en bonne condition, de grâce ne les mettez pas à la poubelle.  Vous avez plein de belles options pour vous en départir!  Vous pouvez les donner à des personnes de votre entourage ou à un organisme de votre choix mais aussi, vous pouvez les revendre dans des bazars ou sur des plateformes web vouées au seconde main.

Location de vêtements, un choix écologique

Une autre belle alternative pour les vêtements d'occasion spéciales est de les louer.  Ces vêtements bien que souvent faits à base de textiles polluants et conçus de façon peu éthique ont réellement l'avantage d'être portés régulièrement au lieu d'une seule soirée comme c'est souvent le cas lorsqu'ils sont achetés. Donc, pour une fraction du prix et un impact écologique moindre, la location devient un choix favorable individuellement et collectivement. 

 En conclusion, si vous faites partis des personnes qui ressentent le besoin de changer continuellement de vêtements, la première chose à faire serait d'évaluer le besoin que vous comblez et d'essayer de trouver une façon plus écologique de le faire. Ensuite, si vous persistez dans cette lignée, nous avons décrits des stratégies que vous pouvez adopter afin de conserver votre habitude et de faire diminuer la pollution que cela pourrait engendrer. Que ce soit en louant, en achetant de seconde main ou en achetant des vêtements écologiques, vous pourrez remplir votre désir tout en amoindrissant l'impact environnemental. 

Écologiquement vôtre,  

www.eco-loco.ca  

Lectures complémentaires:

J'aime les fringues, est-ce mal?

How to start dressing ethically

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés